Les profils vocaux

Je les avais rapidement évoqués dans cet article. Je vais aujourd’hui vous livrer un extrait traduit de l’ouvrage « Essential for Living », de P. MacGreevy, T. Fry et C. Cornwall, qui est disponible ici, et qui explique davantage les caractéristiques des profils. Il se trouve p. 47-48.

Sélectionner, confirmer et maintenir un moyen de communication

Quand choisir « dire des mots » ou un outil de communication alternative

Les enfants et les adultes avec des troubles développementaux modérés à sévères manifestent des bruits, des sons, et des mots parlés avec des degrés divers d’intelligibilité et de fonctionnalité. Basés sur l’étendue de leurs répertoires de mots parlés, ces personnes peuvent être décrites à travers 6 profils. Classer les personnes dans l’un de ces profils aident les intervenants, les orthophonistes et les professionnels de santé à déterminer :

– s’il faut choisir « dire des mots » ou un outil de communication alternative

– des objectifs réalistes pour chaque personne

– un plan d’action pour atteindre ces objectifs

– des recommandations de ressources à allouer en lien avec « dire des mots » ou un outil de communication alternative.

Lisez les 6 profils et choisissez celui qui décrit le mieux votre patient. Ensuite, regardez les recommandations pour ce profil.

Profil vocal 1 : interactions typiques avec mots oralisés et répétitions contrôlées des mots oralisés

Beaucoup d’enfants avec des troubles développementaux modérés à sévères, à un très jeune âge, acquièrent le langage parlé comme moyen de communication facilement et efficacement avec un grand nombre d’interlocuteurs. Ils produisent de nombreux mots compréhensibles, et des phrases qui ont pour but des demandes. Certains de ces enfants peuvent aussi nommer ou décrire des items, des activités, des personnes, répondre à des questions, et participer à des conversations en lien avec des sujets familiers. Même si leurs productions peuvent contenir des erreurs phonologiques, elles sont compréhensibles par des interlocuteurs familiers et non familiers. Ces enfants peuvent effectuer des répétitions contrôlées, c’est-à-dire qu’ils répètent des mots ou des phrases quand on le leur demande sans répéter la consigne, ce qui facilite l’enseignement des nouveaux mots et phrases. Par exemple, si un intervenant dit « dis voiture », ces enfants diront « voiture ».

Profil vocal  2 : répétitions contrôlées ou incontrôlées de mots oralisés

Un petit nombre d’enfants et d’adultes avec des troubles développementaux, dont l’autisme, produit une variété de mots et phrases compréhensibles, mais seulement immédiatement après les avoir entendus. Par exemple, si un intervenant dit « qu’est-ce que c’est ? » ou  « qu’est-ce que tu veux ? », la personne dira « qu’est-ce que c’est ? » ou  « qu’est-ce que tu veux ? ». Certaines personnes avec une longueur d’énoncés limitée peuvent dire « c’est » ou « tu veux ». Quand on leur donne la consigne de répéter, la plupart de ces enfants et adultes a tendance à répéter la consigne. Par exemple, si un intervenant dit « dis voiture », la plupart de ces personnes dira « dis voiture ». Ces répétitions efficaces mais incontrôlées, sont souvent appelées « écholalies ». Certaines de ces personnes produisent des répétitions contrôlées, c’est-à-dire qu’elles répètent des mots ou des phrases quand on le leur demande sans répéter la consigne. Par exemple, si un intervenant dit « dis voiture », certaines de ces personnes diront « voiture ». Même si leurs productions peuvent contenir des erreurs phonologiques, les répétitions des personnes correspondant à ce profil sont généralement compréhensibles par des interlocuteurs familiers et non familiers.

Profil vocal 3 : mots occasionnels

Les personnes correspondant à ce profil ne produisent pas toujours de répétitions contrôlées ou incontrôlées. Cependant, elles peuvent occasionnellement dire des mots ou des phrases qui peuvent contenir des erreurs phonologiques, mais sont généralement compréhensibles, même par des interlocuteurs non familiers. Par exemple : la personne voit un chien et dit « toutou », entend quelqu’un dire « où sont tes chaussettes ? » et dit « chaussettes là », ou lors d’un trajet en voiture dit « minou » sans voir un chat ou entendre quelqu’un dire « chat ». Certains de ces enfants présentent aussi ce qui est souvent appelé « écholalie différée ». Par exemple, l’enfant regarde une vidéo et entend « chipeur, arrête de chiper », et plusieurs heures plus tard, alors qu’il fait autre chose, on l’entend dire « chipeur, arrête de chiper ». Ces mots ou phrases oralisés n’apparaissent pas tout le temps, même dans des situations similaires, et ne peuvent être considérés comme des répétitions.

Profil vocal 4 : répétitions contrôlées ou incontrôlées de mots incompréhensibles

Les personnes correspondant à ce profil produisent des répétitions contrôlées et incontrôlées, mais à cause des erreurs phonologiques, ces répétitions sont compréhensibles seulement par quelques interlocuteurs familiers. Certaines de ces personnes produisent des substitutions phonologiques fréquentes, des élisions, des distorsions. D’autres répètent seulement un nombre limité de sons isolés, et d’autres encore répètent la plupart des sons isolés de leur langue maternelle, mais ont des difficultés à combiner les sons pour faire des syllabes ou des mots.

Profil vocal 5 : mots occasionnels incompréhensibles

Les personnes correspondant à ce profil produisent rarement des mots, comme dans le profil 3, et avec des erreurs phonologiques significatives comme dans le profil 4. Ces rares approximations de mots sont compréhensibles par seulement quelques interlocuteurs familiers. Ils sont souvent entendus de façon incertaine, quand on ignore si c’est un mot qui est produit ou une combinaison fortuite de sons.

Profil vocal 6 : bruits, sons, syllabes

Les personnes correspondant à ce profil produisent un répertoire très limité de sons et de syllabes de leur langue maternelle. Elles ne produisent pas de mots compréhensibles ou d’approximations de mots. Leurs productions vocales peuvent inclure des bruits, des grognements, des gémissements, des hurlements.

Résumé

résumé profils vocaux

 

5 Commentaires

  • GELU
    10 mai 2016 - 5 h 04 min | Permalien

    Bonjour, où sont les recommandations?

    • admin
      10 mai 2016 - 17 h 11 min | Permalien

      elles sont p. 49 :-)
      je suis en train de les traduire, ça arrive…

  • GELU
    10 mai 2016 - 23 h 01 min | Permalien

    Super!! Merci beaucoup, votre site est une mine d’or

  • Servane
    1 juin 2016 - 12 h 28 min | Permalien

    En effet je confirme!! Merci beaucoup beaucoup beaucoup!! Quelle générosité… et quel dévouement… tout ça pour nous! Cela nous sert bien dans notre pratique clinique!! :)

  • Pingback: Autisme et Orthophonie » Les recommandations selon les profils vocaux

  • Laisser un commentaire