Le champ de compétences des orthophonistes

L’étendue du champ de compétences des orthophonistes est souvent méconnu.

Pour bon nombre de personnes, y compris malheureusement certains médecins, l’orthophonie se résume à une correction de l’articulation, par exemple les fameux «cheveux sur la langue». Pour ma part, je n’ai même pas ce type de pathologie dans ma patientèle, ou en tous cas pas de façon isolée…

Alors, l’orthophonie, qu’est-ce que c’est ? Et en quoi est-elle indiquée pour les personnes avec TED ?

L’orthophoniste, auxiliaire médical (c’est-à-dire qui exerce sur prescription médicale), est le thérapeute des troubles de la communication et du langage. Les pathologies traitées concernent tous les âges, du bébé à la personne âgée, et sont causées par des atteintes variées.

  • troubles du langage oral : retard de parole, de langage, dysphasie
  • troubles du langage écrit : dyslexie, dysorthographie
  • troubles du raisonnement logico-mathématique
  • troubles de communication secondaires aux handicaps moteurs, sensoriels, mentaux, troubles envahissants du développement : atteintes génétiques (trisomie 21, X fragile), infirmité motrice cérébrale, surdité, déficience intellectuelle, autisme, syndrome d’Asperger
  • troubles de la voix
  • troubles secondaires aux atteintes neurologiques acquises (traumatisme crânien, AVC) : aphasie, dysphagie, dysarthrie
  • troubles de la sphère orale : troubles de déglutition, de motricité, de sensibilité, de mastication, d’articulation,… dus à un handicap (autisme, trisomie, IMC), un traumatisme (accident, chirurgie), une malformation (fentes labio-palatines), une prématurité
  • troubles de la mémoire et de la communication dans les pathologies dégénératives (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson…)

Pour ce qui est de la prise en charge des personnes avec TED, l’orthophoniste intervient à plusieurs niveaux.

  • La communication

Les personnes avec TED, qu’elles soient verbales ou non, ont des difficultés à entrer en communication avec autrui. Lorsqu’elles le font, c’est souvent de manière inadaptée.

L’orthophoniste travaille les habiletés pré-requises à la communication (imitation, tour de rôle, attention conjointe…). Il peut aussi mettre en place un mode de communication alternative et améliorée, comme les signes ou les pictogrammes.

  • Le langage

Même lorsqu’elle développe un langage verbal, la personne avec TED présente souvent des troubles de langage oral, à différents niveaux et différents degrés : altérations de la phonologie, du lexique, de la syntaxe, de la morphologie, de la prosodie. La prise en charge orthophonique vise à travailler les difficultés spécifiques mises en évidence par le bilan.

  • Les habiletés sociales

Les habiletés sociales sont presque toujours touchées. Elles concernent le comportement en société et les conventions sociales (souvent arbitraires et propres à une culture).

Elles peuvent être entraînées avec l’orthophoniste notamment, en séance individuelle ou en groupe. Elles peuvent faire l’objet d’un travail plus large, en collaboration avec la famille ou les différents intervenants de la personne avec TED.

  • L’oralité

L’orthophoniste traite également :

– les troubles de l’alimentation : sélectivité, mastication, refus alimentaire, difficultés d’hydratation

– les troubles de la motricité orale et de la déglutition : bavage, fausses routes

– l’hypersensibilité de la sphère orale

  • Formation aux aidants

La communication ne se limite naturellement pas au cabinet de l’orthophoniste. Celui-ci peut intervenir dans les lieux de vie de l’enfant comme l’école, la crèche, le centre de loisirs, pour former les proches de l’enfant (à leur demande) aux spécificités de la communication avec une personne TED.

  • Enfants, mais aussi adolescents ou adultes

Les soins en orthophonie ne sont pas réservés à la prise en charge d’enfants. Les troubles de la communication étant une des spécificités des TED, tout au long de la vie, la prise en charge peut être indiquée. Il ne faut pas hésiter à effectuer un bilan orthophonique, à tout âge, afin d’évaluer les capacités et de voir avec l’orthophoniste ce qui peut être proposé à la personne avec TED.

Remarque : l’orthophonie est prise en charge à 100% par la Sécurité Sociale en cas d’ALD. Sans ALD, la prise en charge est de 60% par la Sécurité Sociale et de 40% par la mutuelle. Les remboursements sont valables dès le bilan, avec une ordonnance, pour un nombre de séances non limité.

2 Commentaires

  • Pingback: L’orthophonie dans la prise en charge des patients avec TED — Autisme et orthophonie

  • Sandrine Fabre
    25 août 2015 - 10 h 37 min | Permalien

    Orthophonie et TSA adultes, oui mais quel matériel …. (je prépare un petit mémoire sur le sujet dans le cadre de mon DU autisme) j’avoue que je suis un tantinet déçue qu’il existe tant de matériel anglo-saxon adapté aux adultes meme sans langage et qu’en français il existe si peu de choses … des pistes ? merci infiniment

  • Laisser un commentaire