L’anamnèse

Nous allons tout d’abord nous intéresser au déroulement de l’anamnèse avec les parents, qui est le premier entretien entre le professionnel de santé et la famille.

L’enfant peut être présent ou non. Pour ma part, dans ma pratique libérale, il m’arrive de rencontrer les parents seuls en rendez-vous, s’ils jugent que les troubles comportementaux de leur enfant ne nous permettront pas de mener cet entretien dans de bonnes conditions. J’essaie alors de rencontrer les 2 parents si c’est possible, en proposant un rendez-vous en fin de journée qui convienne aux 2.

Pour l’orthophoniste, ce premier échange est capital : il permet de recueillir une multitude d’informations sur le fonctionnement actuel de l’enfant, son parcours, ses particularités, le regard que ses parents ont sur lui… Il ne s’agit en aucun cas de porter un jugement ou de faire des hypothèses quelconques, mais de commencer à comprendre le contexte dans lequel évolue l’enfant afin d’aider à construire la prise en charge, en partenariat avec les parents.

Je commence souvent par demander pourquoi les parents ont sollicité ce rendez-vous. Je me renseigne ainsi sur leur plainte ou leur inquiétude : comportements atypiques de leur enfant, retard dans le développement du langage et/ou de la communication, démarche diagnostique…

Nous passons ensuite en revue les différents domaines de développement et les antécédents, pour me permettre d’avoir un aperçu global de l’enfant :

  • le contexte dans lequel est né l’enfant : si le couple avait déjà eu des enfants, si la maman était en bonne santé, si cet enfant était attendu depuis plusieurs années…
  • le déroulement de la grossesse et l’accouchement : prématurité, pathologies, circonstances particulières, accouchement par voie basse ou césarienne
  • les antécédents médicaux : hospitalisations, maladies
  • la fratrie : âge des frères et soeurs, comportement et communication entre les enfants
  • la situation des parents : horaires de travail, présence d’un parent à la maison (choisie ou contrainte)
  • la motricité : âge de la station assise, de la marche, niveau actuel de motricité globale et fine, présence de stéréotypies
  • la sensorialité : hypo ou hypersensibilité auditive, visuelle, tactile, acuités auditive et visuelle si elles ont été testées, recherche de stimulations sensorielles particulières
  • l’oralité : intensité du réflexe nauséeux, troubles de déglutition, reflux gastro-oesophagien, hyper ou hyposensibilité de la sphère bucco-linguo-faciale
  • l’alimentation : modes d’alimentation depuis la naissance, diversification alimentaire, préférences de goût, de textures, de températures
  • le sommeil : horaires, dort seul ou non, réveils nocturnes
  • la propreté : diurne et nocturne, difficultés d’acquisition, moyens éventuels mis en place
  • le jeu : si l’enfant peut s’occuper seul, à quoi joue-t-il, construit-il des scènes, peut-il utiliser un objet pour un autre
  • les intérêts : présence d’intérêts particuliers, atypiques, préférences pour un objet ou une sensation
  • le caractère, le comportement : les réactions de l’enfant au quotidien face aux différentes situations, son comportement en famille restreinte et élargie, avec des inconnus, avec d’autres enfants
  • la communication : son mode de communication actuel, ses moyens pour se faire comprendre, peut-il dire quelques mots ou onomatopées, pointe-il des objets ou des personnes du doigt, guide-t-il la main de l’adulte, fait-il des demandes et/ou des commentaires, peut-il attirer l’attention avec son regard
  • la socialisation : a t-il été gardé par une nourrice, par un parent, en crèche, à la halte garderie
  • la scolarisation éventuelle : à temps partiel ou complet, présence d’un AVS
  • les autres prises en charge éventuelles

Il ne s’agit pas d’un questionnaire avec des cases à remplir. L’orthophoniste peut aiguiller la conversation avec des questions, afin de balayer tous les domaines cités, et prend des notes. Il s’agit réellement d’un échange pour connaître les habitudes actuelles de l’enfant.

Parallèlement, l’orthophoniste peut donner une grille d’observation à remplir par les parents, avec une liste de comportements observés ou non chez leur enfant.

Ce peut être aussi le moment pour les parents de poser des questions : comment travaille l’orthophoniste ? quels outils, quelles épreuves va-t-il utiliser pour évaluer leur enfant ? seront-ils présents ? quand auront-ils le retour de cette évaluation et les conclusions de l’orthophoniste ?

 

Retrouvez tous les articles concernant le bilan orthophonique ici.

Laisser un commentaire