La VB-MAPP – partie 1

La VB-MAPP (Verbal Behavior – Milestones Assessment and Placement Program) est un outil d’évaluation des compétences, qui sert également de guide pour la mise en place des programmes éducatifs. Elle a été élaborée par Mark Sundberg et se base sur les principes de l’ABA-VB.

Elle peut être proposée à toute personne présentant des troubles du langage, quels que soient son âge et son diagnostic.

Je vais vous parler aujourd’hui de son contenu, et je ferai un prochain article sur sa pertinence, les pré-requis pour l’utiliser et mon avis. EDIT : LA PARTIE 2 EST ICI !

Il y a 3 parties pour l’évaluation : l’évaluation des compétences dans différents domaines (appelés les jalons), l’évaluation des barrières (les obstacles qui peuvent entraver les apprentissages et la progression du langage), et l’évaluation des possibilités d’orientation.

La partie évaluation est suivie d’une partie importante sur le développement du curriculum, c’est-à-dire sur ce qu’il faut travailler en fonction des résultats à l’évaluation, avec des niveaux très progressifs et des objectifs pouvant apparaître dans le PEI (ou le bilan orthophonique).

image VB MAPP

  • Evaluation des compétences

Il y a 3 niveaux :

– le niveau 1, qui correspond à un âge développemental de 0-18 mois

– le niveau 2 , 18-30 mois

– le niveau 3, 30-48 mois

16 jalons (ou domaines de compétences) sont évalués. Certains sont évalués dans les 3 niveaux (avec des degrés de complexité croissants), d’autres dans un seul ou 2 niveaux. Pour chaque jalon, il y a une suite d’affirmation et on doit seulement coter si l’enfant a cette compétence (1) ou non (0), avec la possibilité de coter également 0,5.

Ces domaines sont :

– le mand : les demandes que fait l’enfant quand il veut quelque chose. ex : « bonbon », « je veux jouer au trampoline », signer câlin, donner en PECS® l’image du livre… C’est une étape très importante pour le développement du langage et les interactions. J’en ai par ailleurs parlé ici, ici et ici.

– le tact : ce terme vient de « contact avec l’environnement ». Il s’agit des dénominations et commentaires sur ce que l’on voit, entend, sent… ex : « oh un avion », « ça sent bon »…

– l’intraverbal : il s’agit de produire un comportement verbal en l’absence de la chose ou de l’activité dont on parle. ex : on mange avec une… « fourchette », décrire une activité que l’on a faite avant, raconter une histoire sans l’avoir sous les yeux…

– l’échoïque : c’est la capacité à répéter des sons, des mots, des phrases.

– l’imitation motrice : c’est la capacité à reproduire des gestes sur consigne « fais ça »

– le textuel : il s’agit de la lecture, sans faire intervenir le facteur de la compréhension. ex : voir écrit le mot livre et dire « livre ».

– la transcription et copie d’un texte

– les réponses de l’auditeur : il s’agit de comprendre des énoncés oraux pour effectuer une action, suivre une consigne, ou choisir un item parmi d’autres. ex : touche ton nez, allume la lumière, montre le chien, saute

– les réponses de l’auditeur sur les fonctions, caractéristiques et catégories : il s’agit toujours de compréhension d’un énoncé, mais portant sur une fonction (« prends ce qui coupe »), une caractéristique (« montre le grand ») ou une catégorie (« touche l’animal »).

– la perception visuelle et l’appariement : ce sont des tâches de discrimination visuelle, de séquences, d’appariement.

– le jeu en autonomie : on évalue comment l’enfant peut jouer seul et y trouver du plaisir.

– le comportement social et le jeu social : ce sont les interactions avec les autres, le jeu de rôle, le faire-semblant…

– le comportements vocal spontané :  ce sont les babillages et les jeux vocaux.

– les routines de classe et compétences de groupe : ces items évaluent des compétences comme l’imitation des pairs, suivre des instructions données au groupe, être autonome dans la classe.

– la structure linguistique : cela concerne la nature de la production verbale et son degré de développement (au niveau lexical, syntaxique, articulatoire).

– les mathématiques : il s’agit d’évaluer l’acquisition de compétences de dénombrement, d’appariement de quantités,…

Tous ces domaines sont évalués soit en questionnant les personnes qui connaissent bien l’enfant, soit en l’évaluant directement.

Voici par exemple le jalon des tacts pour le niveau 1 :tact niv 1

Quand on a évalué tous les items, on les reporte dans ce type de tableau, qui permet de voir concrètement les disparités entre les jalons, et donc les objectifs prioritaires de prise en charge :

tableau VB MAPP

Par exemple, pour ce type de profil, on travaillera en priorité les demandes et le comportement social, en s’appuyant sur les bonnes compétences en jeu et en échoïque.

  • Evaluation des barrières

L’outil recense 24 obstacles qui peuvent constituer des freins aux acquisitions d’un enfant. Dans la prise en charge qui suivre l’évaluation, il faudra donc tenir compte de ces obstacles, et l’objectif sera de développer les compétences en diminuant les obstacles. Les 2 sont d’ailleurs souvent reliés, comme sont reliés les troubles du comportement et l’absence de moyen de communication par exemple.

Pour chaque obstacle, il y a 5 degrés possibles, du moins au plus important. Il faut choisir entre les 5 affirmations celle qui correspond à l’enfant.

Ces obstacles sont :

– comportements problèmes

– contrôle instructionnel

– répertoire de mands absent, faible ou défectueux

– répertoire de tacts absent, faible ou défectueux

– imitation motrice absente, faible ou défectueuse

– répertoire d’échoïques absent, faible ou défectueux

– compétences de perception visuelles et d’appariements absentes, faibles ou défectueuses

– répertoire de l’auditeur absent, faible ou défectueux

– répertoire intraverbal absent, faible ou défectueux

– compétences sociales absentes, faibles ou défectueuses

– dépendance à la guidance

– défilement des réponses

– compétences d’exploration visuelle défectueuses

– échec des discriminations conditionnelles

– échec de la généralisation

– opérations motivationnelles faibles ou atypiques (OM)

– affaiblissement des OM par les consignes

– dépendance aux renforçateurs

– autostimulation

– problèmes d’articulation

– comportements obsessionnels compulsifs

– hyperactivité

– échec à établir un contact oculaire ou être attentif aux personnes

– défensivité sensorielle

Voici par exemple les degrés pour l’obstacle « comportements problèmes » :

obstacle comp pb

Et le tableau qui récapitule les degrés d’importance des obstacles, pour avoir un regard d’ensemble et prioriser les objectifs :

tableau obstacles

  • Evaluation des possibilités d’orientation

18 domaines sont identifiés pour fournir les éléments nécessaires au choix d’une orientation scolaire, répartis en 3 catégories :

– la première (la plus importante) couvre les capacités de langage, les compétences sociales, l’autonomie académique, et l’existence d’obstacles potentiels aux apprentissages et au langage

– la deuxième couvre le mode d’apprentissage de l’enfant

– la troisième couvre l’hygiène, la spontanéité et l’autonomie.

Là encore, pour les 18 items, il s’agit de choisir entre 5 affirmations celle qui correspond à l’enfant.

Ces items se veulent objectifs, et doivent permettre d’engager une réflexion sur le type de scolarisation à préférer : classique, intégration, inclusion, orientation en structure, accompagnement plus ou moins intensif…

  • Se procurer la VB-MAPP

Pour utiliser la VB-MAPP, il est évident qu’il faut avoir une formation de base en ABA-VB. Je vous parlerai des pré-requis dans un prochain article. Mais cela en vaut la peine car c’est un outil exceptionnel.

L’outil est composé d’un guide et d’un protocole. Il n’y a pas de matériel spécifique à posséder en plus (par exemple des images particulières comme dans les tests orthophoniques), seulement des jouets ou images que l’on peut trouver dans tous les cabinets.

Il est maintenant traduit en français, disponible aux éditions De Boeck.

N’hésitez pas à vos questions dans les commentaires, j’y répondrai avec plaisir !

31 Commentaires

  • Céline HIDALGO
    12 novembre 2013 - 9 h 16 min | Permalien

    Merci Charlotte une fois de plus pour cette présentation pertinente et tout ce travail partagé!

  • ortho
    14 décembre 2013 - 22 h 57 min | Permalien

    Bonjour, merci pour tout ce travail, très intéressant. Je travaille en IME avec des jeunes avec autisme et trouble du langage. Cet outil me semble très très intéressant.
    Vous dites que pour l’utiliser il faut avoir une formation de base en ABA-VB. Je n’ai reçu aucune formation spécifique. Je travaille cependant quotidiennement avec le PECS. Je vais demander à ma direction pour faire la formation ABA VB-MAPP (2 jours en mars). Pensez vous que je dois aussi faire une formation ABA plus générale, et si oui laquelle?
    Étant donné que la formation VB-MAPP arrive bientôt et que je dois « un peu » insister auprès de ma direction pour obtenir la moindre formation, je doute qu’ils « m’accordent » les 2 formations en si peu de temps. Pouvez-vous me donner votre avis sur les formations nécessaires?
    Je vous remercie.

    • admin
      15 décembre 2013 - 13 h 37 min | Permalien

      bonjour,
      parlez-vous de la formation dispensée par Caroline Peters d’ABA institut en mars ?

  • ortho
    15 décembre 2013 - 20 h 28 min | Permalien

    oui

    • admin
      15 décembre 2013 - 20 h 45 min | Permalien

      Caroline va faire une partie sur les opérants verbaux et comment on apprend à un enfant à parler et à communiquer dans l’ABA-VB. Vous pouvez vous inscrire seulement à celle-ci et voir après.

  • Puharré Mireille
    22 avril 2014 - 17 h 05 min | Permalien

    Bonjour Charlotte , je me débats avec ma version originale donc anglaise du VB Mapp et ton descriptif….et désolée de te signaler qu’il te manque la description d’un des 24 obstacles…sur ma version ce serait la 9 : absent weak or impaired intaverbal répertoire que je traduirais méchamment par  » répertoire intra verbal absent, faible ou défectueux  » ??? Mon anglais étant très approximatif …j’attends ta confirmation….et continue de me battre avec cette version oh combien chinoise …( non anglaise mais c’est pareil…)
    Merci pour ton travail ..à quand la partie 2 ????

    • admin
      22 avril 2014 - 20 h 02 min | Permalien

      Bonjour Mireille. Merci pour ta précision j’ai corrigé dans l’article. La partie 2, j’y travaille, mais j’ai été un peu prise ces derniers temps, tu vois pourquoi :-) ?

  • Masoin
    17 mars 2015 - 18 h 48 min | Permalien

    Bonjour, pourriez-vous me dire où je peux me procurer le VB Mapp en français ? Merci

    • admin
      17 mars 2015 - 19 h 05 min | Permalien

      Bonjour, comme je l’écris dans l’article, il n’existe pas encore de version officielle en français.

  • 14 avril 2015 - 15 h 58 min | Permalien

    Bonjour,
    Je recherche un nouvel outil d’évaluation et de nouvelles pistes éducatives à mettre en place avec mes résidents autistes. Seulement, je m’occupe d’autistes adultes, puis-je utiliser un test tel que la VB-MAPP ou l’ABBLS avec eux? Ensuite, puis-je effectuer ces testing alors que je suis éducatrice et non orthophoniste? L’évaluation des compétences communicationnelles et langagières ne relèvent-elles pas de leur ressort? Tout comme l’évaluation de la socialisation relèverait des psychologues?
    Merci d’avance,
    Cordialement,

    • admin
      23 juillet 2015 - 15 h 10 min | Permalien

      pour des adultes je pense que « essential for living » serait plus pertinent. Si vous pouvez travailler avec un orthophoniste ou un psychologue, c’est mieux, mais je sais qu’il y a pénurie dans les établissements pour adultes…

  • Pingback: Autisme et Orthophonie » La VB-MAPP – partie 2

  • Pingback: TED - Handicap / Neuro / TED | Pearltrees

  • Natalie
    6 janvier 2016 - 20 h 33 min | Permalien

    Bonjour, je cherche un outil semblable au Essa. Est ce que vous avez des suggestions?

  • Natalie
    27 janvier 2016 - 16 h 58 min | Permalien

    Oui, je l’ai trouvée! Essa est un outil du VBMapp qui a été traduit ces dernier temps.

  • Martin Raph
    14 février 2016 - 21 h 34 min | Permalien

    Bonjour Charlotte,
    Grâce à ton article, j’ai installé le VB-MAAP sur mon Ipad. Pourrais-tu m’aider à traduire « Emit 2 words, signs or PECS, but may require echoic, imitative, or other prompts, but no physical prompts » ?
    On doit évaluer si la personne peut émettre deux mots pour demander quelque chose, sans avoir à demander de l’aide ?
    Merci pour tes lumières !

    • admin
      14 février 2016 - 22 h 32 min | Permalien

      la traduction est : « émet 2 mots, signes ou PECS, en ayant besoin de guidances imitative, échoïque ou autre, mais sans guidance physique ». On évalue donc si l’enfant peut faire 2 demandes différentes en disant le mot, faisant un signe ou donnant une image. Pour ce jalon il peut avoir besoin de guidance échoïque (répétition du mot), imitative (imitation du signe) mais pas de guidance physique par exemple pour produire le signe ou donner l’image.

      • Martin Raph
        14 février 2016 - 22 h 41 min | Permalien

        Merci pour votre réponse rapide !

  • Laët
    27 juillet 2016 - 20 h 06 min | Permalien

    bonjour,
    J’ai fait passer l’évaluation à un des jeunes dont je m’occupe, et je dois en rédiger le compte rendu, c’est la 1e fois que je dois le faire, et j’avoue que je sèche un peu, auriez vous un exemple ou une sorte de plan sur la manière de le rédiger? Merci par avance

    • admin
      27 juillet 2016 - 22 h 24 min | Permalien

      Je t’envoie un mail à mon retour de congé. N’hésite pas à me relancer si besoin en passant par le formulaire de contact.

  • Frédérique
    4 octobre 2016 - 16 h 55 min | Permalien

    bonjour,
    j’ai fais la formation VB- MAPP.
    Je vais commencer à faire passer l’évaluation à 3 enfants que je suis.
    J’aurai voulu savoir combien de temps approximativement l’évaluation prend elle ? Combien de séances et combien de temps à chaque fois. Bien sur ça se passera pendant le temps de jeux/travail. Je vais filmer les séances.

    Et pareil, je serai intéressée par un exemple ou un plan pour rédiger le compte rendu, meme si le « remplissage » des cases est déjà parlant par lui meme.

    Merci beaucoup

    • admin
      5 octobre 2016 - 19 h 59 min | Permalien

      Bonjour Frédérique.
      Le temps d’évaluation dépend du profil et des compétences de l’enfant. Je dirais de 30 minutes pour un profil « débutant », avec la majorité des compétences qui se situent au niveau 1, à 3h pour un profil « expert », au niveau 3. Après il y a des éléments que vous ne pouvez évaluer seule, il vous faudra demander aux parents. Je vous envoie un exemple de CR par mail.

  • Frédérique
    6 octobre 2016 - 7 h 54 min | Permalien

    Merci beaucoup
    Oui, il y a des choses que je vais avoir du mal à évaluer seule, c’est sur. Je vais aussi intervenir en IME, donc j’aurai les éducateurs avec moi. C’est plus facile quand il y a plusieurs regard car on ne peut pas tout observer seule.
    Merci en tout cas.

  • Frédérique
    6 octobre 2016 - 16 h 57 min | Permalien

    et pour la retranscription, combien de temps à peu près ?

    • admin
      6 octobre 2016 - 20 h 34 min | Permalien

      qu’appelez vous la retranscription ? pour ma part je note directement sur le protocole les jalons acquis ou non, puis je reporte ensuite dans le tableau récapitulatif.

  • Frédérique
    7 octobre 2016 - 9 h 04 min | Permalien

    ok. donc vous ne filmez pas pour regarder ensuite les vidéos.
    bon, peut etre que je veux en faire trop lol

    • admin
      11 octobre 2016 - 22 h 11 min | Permalien

      je filme mais je ne regarde pas tout le film pour coter ensuite, ce serait trop long !

  • Pingback: Pourquoi il ne faut pas craindre les renforçateurs ou les récompenses alimentaires?: comportement problème et repas (suite) |

  • Lydia
    5 septembre 2017 - 18 h 18 min | Permalien

    Bonjour, merci pour votre article que je trouve trésor pertinent .
    Psychologue dans une unité d,enseignement maternelle pour enfants avec autisme, je vais rédiger mon premier compte rendu . Ne sachant pas trop comment organiser mon compte rendu, auriez vous la possibilité de me transmettre peut être votre trame?
    Je pourrais alors à partir de cela moduler ma’ façon d’organiser mon écrit . Il faut reconnaître que c’est toujours plus aisé de partir d’un existant pour ensuite avoir un avis , adapter à sa pratique.
    En vous remerciant,
    Lydia

  • Coralie
    22 septembre 2017 - 16 h 05 min | Permalien

    Bonjour,

    Super article, très complet et qui résume très bien l’outil. Après une formation, je commence à l’utiliser mais j’avoue que comme certains commentaires plus haut, je sèche sur le CR. Serait-il possible d’avoir un modèle ?

    Un immense merci d’avance

  • Laisser un commentaire