Archives de la catégorie: Matériel

[Partenariat Hoptoys] Circuit de billes

La boutique Hoptoys m’a proposé de me faire tester du matériel, afin de vous faire découvrir de nouveaux jeux, et de vous montrer comment je peux les détourner de leurs règles initiales pour les adapter aux objectifs avec mes patients. Retrouvez le premier test ici.

quadrilla-the-roundabout-circuit-de-billes-hape-6005.jpg

 

Disponible ici (Malheureusement le jeu n’est plus commercialisé chez Hoptoys… Je vous ai donc mis un lien vers Amazon)

Editeur Hape

Contenu

Le matériel est composé de :

  • des pièces en bois
  • un sac de billes en verre
  • un manuel

Le principe du jeu

Il s’agit de construire des circuits avec les pièces en bois, puis de mettre les billes afin qu’elles suivent le parcours. Dans le manuel, il y a 11 modèles, mais vous pouvez créer bien sûr vos propres circuits.

Ce que je peux travailler avec ce jeu

  • les compétences visuo-spatiales
  • la logique
  • le jeu
  • les demandes
  • l’anticipation
  • la motricité fine
  • la créativité

Avis C’est un matériel vraiment intéressant, qui peut servir de support pour travailler de multiples compétences. Il est tout en bois, très beau, et semble robuste. L’éditeur Hape propose d’ailleurs beaucoup d’autres matériels que nous pouvons adapter. Je suis pleinement satisfaite de ce jeu et vous le conseille !

Prix 52€

Ce jeu m’a été offert par Hoptoys, mais je reste libre du contenu de cet article :-) 

[Partenariat Hoptoys] Kaleidos junior

Avec cet article, j’ai le plaisir d’inaugurer une nouvelle rubrique. La boutique Hoptoys m’a proposé de me faire tester du matériel, afin de vous faire découvrir de nouveaux jeux, et de vous montrer comment je peux les détourner de leurs règles initiales pour les adapter aux objectifs avec mes patients. 

kaleidos-juniorDisponible ici

Auteur Spartaco Albertarelli

Editeur Interlude – Cocktail Games

Contenu

kaleidos contenu

Le matériel est composé de :

  • 16 planches illustrées recto/verso, qui représentent 8 scènes différentes (il y a 4 fois la même scène pour jouer à plusieurs)
  • un sablier d’une minute
  • des petits jetons
  • une roue, représentant 13 catégories (choses carrées, choses qui bougent, choses en bois, choses liquides, choses qui se mangent…) ainsi que 20 lettres
  • une règle du jeu

Les règles du jeu initiales

Il y a 3 niveaux de difficulté.

niveau 1 : jouer avec les catégories d’objets

Chaque joueur a la même illustration. Les joueurs prennent entre 10 et 20 jetons selon leur âge. Un joueur fait tourner la flèche de la roue, il peut choisir la catégorie désignée ou l’une des 2 catégories voisines. On retourne le sablier, et on a une minute pour trouver le maximum d’objets dans l’illustration appartenant à la catégorie, en posant un jeton dessus. On prend ensuite une nouvelle illustration, et une nouvelle catégorie. Le gagnant est celui qui a pu placer tous ses jetons.

niveau 2 : jouer avec les lettres

Le principe est le même qu’au niveau 1, sauf que la flèche de la roue désigne une lettre, et les joueurs doivent trouver dans l’illustration le maximum d’objets commençant par cette lettre.

niveau 3 : jouer avec papier et crayons

On joue de nouveau avec les lettres, mais cette fois il faut écrire les noms des objets et plus poser de jetons. Les joueurs gagnent 1 point par mot, 3 points s’ils sont les seuls à avoir trouvé ce mot.

Mes adaptations

Adaptation 1

  • objectif : travail des réponses de l’auditeur et des RAFCC (réponses de l’auditeur par fonctions, catégories et caractéristiques).
  • déroulement : Je dis un nom d’objet présent sur l’illustration et l’enfant doit le pointer. Pour les RAFCC, je dis le nom d’une fonction (trouve quelque chose qui roule), d’une catégorie (trouve un animal) ou d’une caractéristique (trouve quelque chose qui est bleu) et l’enfant doit le pointer.

Adaptation 2

  • objectif : travail de la mémoire visuelle
  • déroulement : nous regardons une illustration, puis la cachons et essayons de retrouver de mémoire le maximum d’objets. Le dernier à dire un mot a gagné.

Adaptation 3

  • objectif : travail des tacts niveau 1
  • déroulement : pour développer les commentaires spontanés, nous dénommons chacun notre tour un élément de l’illustration.

Adaptation 4

  • objectif : travail des tacts niveau 2
  • déroulement : l’enfant choisit un objet, il le décrit sans en dire le nom, afin que je le trouve.

Adaptation 5

  • objectif : travail de récit
  • déroulement : à l’oral ou à l’écrit, nous choisissons 2 (3, 4, 5 ?) mots de l’illustration et élaborons une phrase ou une histoire avec.

planche1 planche2
planche3

Avis Il y a sûrement plein d’autres idées possibles ! C’est tout à fait le type de matériel que j’aime, car il laisse la place à la créativité. On peut l’utiliser avec beaucoup de patients en l’adaptant selon nos objectifs. Et j’aime bien les illustrations !

Prix 27,90 €

Ce jeu m’a été offert par Hoptoys, mais je reste libre du contenu de cet article :-)

Hoptoys me propose de faire gagner ce jeu à l’un d’entre vous ! Pour participer, il vous suffit de laisser un commentaire ci-dessous, et de me dire comment vous utiliseriez ce matériel avec un patient. Je tirerai un commentaire au sort vendredi 23 octobre.

 

Mes sites favoris pour commander du matériel

Pour faire suite à l’article de la semaine dernière sur le matériel de base à proposer aux enfants avec TSA, voici aujourd’hui une liste non exhaustive des sites que je consulte et sur lesquels je commande le plus souvent mon matériel. Les sites généralistes Amazon : j’avoue, j’utilise beaucoup Amazon pour son côté pratique. J’y lire la suite »

Le matériel de base pour travailler avec des enfants avec autisme (1)

Aujourd’hui, un article que l’on me demande souvent : quel matériel de base se constituer quand on travaille avec des enfants avec TSA en cabinet ? J’ai essayé de constituer plusieurs catégories, avec les liens vers Amazon pour l’aspect pratique. Cette liste n’est pas exhaustive bien sûr, ce sont seulement quelques idées, n’hésitez pas à lire la suite »

Les applications Auticiel

En septembre dernier (ça fait déjà 5 mois ? que le temps passe vite), j’ai eu le plaisir de rencontrer Sarah Cherruault, co-fondatrice d’Auticiel. Voici un petit retour de ces échanges intéressants et chaleureux, dans un bistrot près d’Opéra.

logo auticiel

Comment t’est venue l’envie de travailler sur des applications pour personnes avec autisme ?

Il y a 2 ans, j’ai rencontré une maman d’enfant autiste présidente d’une association. Celle-ci cherchait des applications pour son fils mais ne trouvait pas grand chose. Dans le cadre de mes études, j’ai présenté un projet d’applications pour personnes avec autisme. Une recherche sur les besoins prioritaires d’applications a montré que la compréhension et l’expression des émotions était un des domaines qui manquait de supports. J’ai ainsi créé la première version d’Autimo. Mon master en poche en janvier 2013, je me suis associée à François Dupayrat, qui développe des applications et avec qui j’avais déjà travaillé, pour fonder Auticiel.

Concrètement, comment se passe l’élaboration d’une application ?

Les idées émergent en fonction des feed-backs des parents ou des associations. Nous souhaitons nous limiter à une application par domaine pour ne pas trop nous disperser. Avec le comité scientifique (composé de pédopsychiatre, psychologues, orthophoniste, éducateurs…) nous décidons d’un projet. Nous développons l’application, structurons son design, élaborons l’univers graphique. Nous essayons de garder une certaine neutralité  au niveau visuel car nous savons que l’âge de développement est différent de l’âge chronologique, et que les personnes susceptibles de bénéficier de nos applications peuvent avoir des âges variés. Puis nous testons l’application en structure (travail en partenariat notamment avec l’IME Notre Ecole à Paris 15è). Cela nous permet de valider l’efficacité et d’adapter si besoin. Les regards croisés de l’équipe Auticiel et des professionnels sont riches en ce sens. Une fois aboutie, l’application est mise sur le store, et des mises à jour sont effectuées en fonction des retours des utilisateurs.

Il est important de noter que nous ne considérons que les applications soient faites pour travailler en autonomie ou pour remplacer le professionnel. Elles constituent  un support, mais les interactions sociales sont bien sûr le plus important. Elles sont une aide pour le professionnel, qui est là pour aider et guider le patient.

ipad

En quoi pensez-vous que l’iPad soit un support intéressant pour travailler avec des personnes porteuses d’autisme ?

Premièrement, l’interactivité est très importante. Sur l’iPad, contrairement à un livre, nous pouvons intégrer du son, de la vidéo, des animations. Ensuite, l’iPad est moins dégradable qu’un autre support (enfin normalement !). Nous avons également la possibilité d’adapter, de customiser les contenus. En effet, nous ne proposons pas une méthode mais un support personnalisable en fonction de la personne et de ce que l’on souhaite travailler avec elle. Enfin le support lumineux et coloré aide à la concentration et constitue un attrait important.

Quels sont les projets d’Auticiel ?

Après nos 3 premières applications, nous préparons en ce moment une nouvelle version de Time In (disponible depuis octobre 2013). Nous souhaitons continuer à proposer des applications pour personnes avec autisme, mais également des outils ou des adaptations d’outils existants pour d’autres publics, comme les personnes dépendantes ou présentant un handicap cognitif. La prochaine application sera vraisemblablement sur la généralisation et la catégorisation.

Merci Sarah pour ce moment très sympa !

Auticiel a élaboré 3 applications pour le moment.

autimo

Autimo : sur le thème des émotions, Autimo propose plusieurs jeux de reconnaissance, d’appariement et d’identification des émotions sur photos. Le contenu est personnalisable, on peut notamment ajouter ses propres photos. Disponible ici pour iPad et ici pour Android.

time in

Time In : sur le thème du repérage dans le temps, Time In est un « time timer »  qui permet de visualiser le temps qui passe, mais il offre également la possibilité d’intégrer des photos pour créer des emplois du temps personnalisés. Disponible ici pour iPad et ici pour Android.

social handy

Social Handy : sur le thème des compétences sociales, il s’agit de questionnaires à choix multiples, de difficultés variés, où il faut choisir le comportement adapté dans plusieurs situations sociales de la vie quotidienne. Par exemple, « quand je suis dans le métro et que toutes les places sont occupées : je m’assieds par terre ? je m’assieds sur quelqu’un ? je redescends pour attendre le prochain ? je reste debout et je me tiens à la barre ? ». Là encore, le contenu est entièrement personnalisable, on peut ajouter ses propres situations, avec des photos personnelles, et des contextes adaptés à ce que l’on souhaite travailler. Disponible ici pour iPad.

Avis

Je trouve la démarche intéressante, avec une vraie implication de l’équipe dans le monde du handicap. En utilisant les applications, on se rend compte qu’elles ont été testées et qu’elles correspondent bien aux problématiques des personnes avec autisme. A mon sens, elles constituent un bon point de départ, et le fait qu’elles soient entièrement personnalisables représente un atout majeur.