Archives de la catégorie: Formations et congrès

Formation PODD

Remarque : Je ne parle ici que des formations que j’ai effectuées, et qui orientent ma pratique auprès de mes patients porteurs de TSA. Je  m’exprime librement, je ne touche pas de commission ;-)

Le mois dernier, j’ai pu assister à la formation aux classeurs PODD : Pragmatic Organisation Dynamic Display.

  • Lieu et date de formation

La formation a eu lieu à Paris les 8 et 9 décembre 2014. Elle se déroulait à l’Institut de Motricité Cérébrale dans le 15ème, et était organisée par Isaac Francophone. Nous étions une vingtaine de participants, surtout des orthophonistes et des mamans d’enfants porteurs du syndrome d’Angelman.

  • Contenu

podd

Les classeurs PODD sont des outils de communication alternative et améliorée. On peut traduire PODD par « tableaux dynamiques à organisation pragmatique ». Le système a été créé par Gayle Porter, orthophoniste australienne travaillant avec des personnes atteintes d’infirmité cérébrale.

– tableaux : les pictogrammes sont présentés dans des tableaux.

– dynamiques : on tourne les pages du classeur pour produire les phrases, en pointant les éléments choisis au fur et à mesure.

– organisation : les mots et les pictogrammes sont disposés de façon systématique, cette organisation est propre aux PODD et constitue sa richesse.

– pragmatique : la pragmatique est l’étude de l’utilisation du langage, et des fonctions de la communication (pour quoi on communique). Le PODD permet une variété d’utilisation des fonctions communicationnelles : pas seulement la demande, mais la description, la question, le refus, l’expression des émotions, etc.

Le PODD est donc une façon d’organiser un vocabulaire complet dans un classeur, avec des onglets. Le but est de proposer un vocabulaire pour une communication permanente et continue, pour un panel élargi de messages différents, sur de multiples sujets, dans tous les environnements.

Le système s’enseigne par immersion (« bain de PODD ») et modélisation (c’est le partenaire qui montre). C’est donc en voyant les personnes de son entourage utiliser le PODD dans des expériences réelles, au quotidien, que la personne va apprendre à utiliser son PODD.

Les classeurs existent sous différents formats, avec plus ou moins de pages, de pictogrammes par page, selon les possibilités cognitives, motrices et sensorielles des utilisateurs.

– s’ouvrant sur une seule page (paysage) : 9, 12, 16 ou 20 pictogrammes par page

PODD 9pp

– s’ouvrant sur une double page (portrait) : 40, 70 ou 100 pictogrammes sur les 2 pages ouvertes

PODD 70pp

– s’ouvrant sur 2 pages + un rabat (portrait) : 36, 48 ou 90 pictogrammes sur les 2 pages ouvertes

PODD 36pp rabat

Le classeur contient des ramifications pragmatiques, des pages avec des catégories, des sous-catégories, des renvois, pour une navigation la plus efficace possible.

Dans ces cas-là, une vidéo, et même plusieurs, valent mieux qu’un long discours !

On voit sur les vidéos l’importance de la modélisation, de la reformulation du partenaire de communication, et également la navigation entre les pages, les arborescences, les renvois grâce aux onglets.

  • Rapport avec ma pratique et utilisation au quotidien

Je trouve cet outil tout simplement génial ! Par rapport au classeur de communication avec le système PECS® que je connais bien, le PODD offre des possibilités de communication beaucoup plus importantes et naturelles. Dès le début, toutes les fonctions du langage sont utilisées (la description, le refus, l’expression des sentiments, des émotions, de l’accord, du désaccord, etc.) alors que seule la demande est enseignée dans le PECS® jusqu’à la phase V.

Je n’ai pas encore eu le temps de me constituer de classeur PODD (il faut d’abord acheter les logiciels, personnaliser les pictogrammes choisis, imprimer, plastifier). Je pense d’ailleurs commencer par des Aided Language Displays (ALD) ou tableaux de langage assisté (TLA). Ce sont des tableaux présentés sur une seule page (avec la même configuration qu’une page PODD), permettant de communiquer à propos d’une activité spécifique, par exemple le bain, le repas, jouer aux bulles de savon, à la poupée. Ils permettent de produire des phrases courtes, avec des noms, des verbes, des adjectifs, des pronoms.

Par exemple, pour l’activité des bulles, on pourrait imaginer intégrer les pictogrammes « moi », « toi », « souffler », « encore », « grande », « petite », « bulle », « éclater », « sauter », les parties du corps, « c’est rigolo », « c’est fini », « regarde »etc. afin de pouvoir produire plein de phrases différentes.

TLA bulles

  • Avis

Mon avis est enthousiaste comme vous le voyez. Je pense que le PODD peut être un outil de plus, vraiment très intéressant. Quelques obstacles cependant :

– les formations sont assez rares pour le moment

– les logiciels pour pouvoir élaborer les classeurs PODD sont plutôt onéreux

– l’élaboration des classeurs en elle-même est assez longue

– les classeurs n’ont pas été tous traduits en français

Néanmoins, c’est réellement un outil qui gagne à être connu, et qui offre des possibilités intéressantes pour des personnes avec des handicaps variés.

  • Liens utiles

Groupe Facebook PODD francophone

Article PODD and Autism en anglais avec les images

Article PODD et autisme en français sans les images (traduction Marielle Lachenal)

Site de Spectronics pour obtenir des informations sur le PODD et acquérir le logiciel

Formation Talking Mats

Remarque : Je ne parle ici que des formations que j’ai effectuées, et qui orientent ma pratique auprès de mes patients porteurs de TSA. Je  m’exprime librement, je ne touche pas de commission ;-) La semaine dernière, c’était formation à l’outil Talking Mats (tapis de discussion en français). En voici un aperçu ! Lieu et lire la suite »

[congrès ITASD] Autisme : ce qui change avec le numérique – partie 2

Partie 1 ici Vendredi 3 et samedi 4 octobre 2014, j’ai assisté aux conférences de l’ITASD, organisées par la Fondation Orange, la Fondation Adapta, Autism Speaks et l’Institut Pasteur.     Je vous propose ce que j’ai retenu des interventions auxquelles j’ai participé. Je n’ai pas pu tout voir, car certaines sessions se déroulaient en parallèle lire la suite »

[congrès ITASD] Autisme : ce qui change avec le numérique – partie 1

Vendredi 3 et samedi 4 octobre 2014, j’ai assisté aux conférences de l’ITASD, organisées par la Fondation Orange, la Fondation Adapta, Autism Speaks et l’Institut Pasteur.     Je vous propose ce que j’ai retenu des interventions auxquelles j’ai participé. Je n’ai pas pu tout voir, car certaines sessions se déroulaient en parallèle (2 présentations en lire la suite »

Les formations Ortholudo

Remarque : Je ne parle ici que des formations que j’ai effectuées, et qui orientent ma pratique auprès de mes patients porteurs de TED. Je  m’exprime librement, je ne touche pas de commission ;-) J’ai effectué les 3 formations proposées par Ortholudo, l’organisme de formation de Laurence Boukobza. Il n’y a pas de rapport direct lire la suite »